samedi , 24 juin 2017
Dernières nouvelles

Effondrement d’un immeuble à Kinshasa : la famille des victimes exige des sanctions sévères

Le chef de famille des victimes de l’effondrement de l’immeuble de cinq niveaux en construction, le mercredi 26 octobre au croisement des avenues Gambela-Dibaya, dans la commune de Kasa-Vubu à Kinshasa, exige que le coupable soit sanctionné sévèrement. Rombaut Kalombo qui a perdu sept enfants d’une même famille parle d’une volonté manifeste dans le chef du propriétaire, de vouloir causer la mort des innocents.

« Il s’agit de la volonté délibérée de vouloir causer la mort de paisibles citoyens qui avaient longtemps prévenu de ce grand danger auquel ils étaient exposés. Ce drame ayant causé une perte énorme à ma famille et à la République, je demande au premier ministre, au ministre de la justice, de l’urbanisme et habitat et au procureur général de la République, chacun dans ses compétences, que la responsabilité soit établie afin que le coupable soit sévèrement sanctionné », exige le chef de famille.

Rombaut Kalombo affirme que certaines démarches sont menées pour changer le nom du propriétaire de cet immeuble pour qu’il échappe à la justice. Il interpelle, à cet effet, les autorités administratives à différents niveaux.

«J’en appelle aux autorités politico administratives de contrer et prévenir toute tentative du changement du nom de propriétaire sur les documents administratifs pour faire échapper qui que ce soit des poursuites judiciaires. Je demande au gouvernement de la République de rendre effective la prise en charge des victimes et au plus pressant des malades, tel que l’a promis le premier ministre », rappelle-t-il.

L’entêtement du propriétaire

Le directeur de cabinet du ministre de l’urbanisme et habitat, Jr Boongi, pointe l’entêtement du propriétaire de l’immeuble comme l’une des causes de cet incident. Il fait remarquer que le propriétaire n’avait pas obtenu le permis de construire.

«Le propriétaire n’avait pas obtenu le permis de construire. En date du 30 septembre 2016, il y a eu une lettre de suspension des travaux. Les inspecteurs sont arrivés sur terrain et le maître d’ouvrage s’est entêté et n’a pas respecté les normes urbanistiques. On va procéder à l’établissement des responsabilités et les instances judiciaires vont se saisir du dossier pour sanctionner», promet-il.

L’effondrement de cet immeuble a provoqué la mort de sept personnes de la parcelle voisine au bâtiment. Quatre personnes de la même famille sont hospitalisées et sont dans un état critique, selon le responsable de la famille.

A propos de La Rédaction

Les Commentaires sont fermés.

Retourner au-dessus