lundi , 23 octobre 2017
Dernières nouvelles

Kinshasa: inondations après de fortes pluies

De nombreux quartiers de Kinshasa étaient inondés mardi matin à la suite d’une brusque montée des eaux provoquée par un violent orage, faisant craindre des pertes en vies humaines.

Dans la Gombe, quartier nord de la capitale de la République démocratique du Congo, la rivière éponyme est sortie de son lit, a constaté un journaliste de l’AFP.

Vers 07H30 (06H30 GMT), les rares personnes dehors surprises par la pluie tentaient de s’abriter tant bien que mal à des arrêts de bus bondés sur le boulevard du 30-Juin, la grande artère du centre administratif de la capitale.

A Lingwala, autre quartier nord de la capitale, des habitants étaient bloqués chez eux par la montée de l’eau, selon une journaliste de l’AFP.

L’orage a commencé peu avant le lever du jour. Selon des habitants joints par téléphone, les rivières Makelele et Kalamu, dans des quartiers du centre de la capitale ont débordé également.

Après une courte accalmie, les précipitations ont repris de plus belle et la pluie continuait de tomber à 09H30 sur Kinshasa, mégapole miséreuse de 10 millions d’habitants pratiquement dépourvue d’infrastructures modernes et de secours organisés.

Dans le quartier déshérité de Ndanu, régulièrement sinistré par les inondations, Guy Kabiena, habitant joint par téléphone se plaignait qu’il y ait déjà d’importants dégâts, « comme d’habitude ».

« Quasiment toutes les maisons sont inondées. Sans doute la digue (censée contrer la montée des eaux de la rivière Ndjili) a cédé », dit-il, évoquant la possibilité de morts, comme souvent en pareil cas.

« Nous attendons un rapport global parce qu’il continue de pleuvoir abondamment », a déclaré à l’AFP Thérèse Olenga, porte-parole du gouvernement provincial de Kinshasa à l’AFP.

« On connaît les points sensibles. Nous les suivons avec attention. On est en alerte », a-t-elle assuré, « nous ferons le bilan après la pluie ».

Fin 2015, plusieurs dizaines de personnes étaient mortes dans une succession de pluies violentes sur Kinshasa.

A propos de La Rédaction

Les Commentaires sont fermés.

Retourner au-dessus