samedi , 24 juin 2017
Dernières nouvelles

Académie des Beaux arts :Sculptons nos rêves

L’ambiance était bon enfant vendredi dans la salle d’exposition de l’Académie des beaux arts (ABA) où le Directeur général de Bracongo, M. Laurent Lescuyer a procédé au lancement officiel de la 2ème édition du concours «Sculptons nos rêves » organisé par cette institution d’enseignement supérieur en collaboration avec l’agence Oxygène».

Me Liyolo, égérie de la première édition de ce concours, le Dg de l’Aba le professeur Henri Kalama, le professeur Lema Kusa, Me Tshamala, le gagnant de la première édition de ce prix ainsi que plusieurs membres du personnel académique et scientifique étaient aussi de la partie.

Et sans oublier les étudiants de cet alma mater, premiers concernés par ledit concours qui ont envahi la salle où s’’est déroulée cette rencontre.

Premier à prendre la parole le Dga de Bracongo, sponsor de cette activité, a notamment rappelé : « Il y a une année, je me tenais devant vous pour inaugurer la toute première édition du Concours « Sculptons nos rêves », concours de sculpture et de peinture Tembo ».

Aujourd’hui, a-t-il poursuivi, j’ai le réel plaisir de revenir pour cette deuxième édition. Ceci veut tout simplement dire que l’art congolais a de l’avenir que si vous et nous y croyons.

Poursuivant son propos, M. Lescuyer a évoqué l’écrivain Maya Angelou qui a déclaré : « Vous ne pouvez pas épuiser votre créativité. Plus vous l’utilisez, plus vous en avez».

Pour le Dg de Bracongo, tel est le l’esprit avec lequel nous lançons cette deuxième édition de ce concours ».

Toutes les promotions de l’Aba

S’exprimant sur les leçons à tirer de la première édition du concours « Sculptons nos rêves », il a relevé: nous présentons aujourd’hui une édition améliorée en plusieurs points.

Il a noté que premièrement, cette édition est ouverte à toutes les promotions de l’Académie des Beaux –arts, deuxièmement, nous avons rajouté d’autres disciplines à cette édition 2017 ; en plus de la sculpture et la peinture, la discipline de céramique a été rajoutée ;troisièmement, 15 candidats au lieu de 10 seront sélections par le grand jury pour présenter leurs œuvres au grand public ;quatrièmement, les votes se feront physiquement lors de l’exposition itinérante mais aussi online sur notre facebook Tembo ».

Pour finir, a-t-il précisé, « nous aurons 3 gagnants ». Et de citer par ailleurs : le premier qui sera l’égérie Tembo 2018 et qui repartira avec 5.000.000 Fc et le deuxième et le troisième qui eux gagneront la somme de 1.000.000 de Fc chacun, invitant en même temps les participants ainsi que le public kinois à bien vouloir participer massivement selon leur rôle d’artistes ou de supporters. Car selon lui l’avenir de l’art congolais, nous l’écrivons ensemble.

Pour sa part, le Dg de l’Aba, répondant aux préoccupations des étudiants a souligné que chaque étudiant a la liberté de participer à ce concours qui non plus n’a pas de thématique. Il a aussi invité les étudiants à la création perpétuelle. Que ceux qui peuvent participer participent. Que ceux qui ne peuvent t pas reviennent à la prochaine édition.

En ce qui le concerne, Me Tshamala a expliqué qu’il n’a pas participé à la première édition pour l’argent mais pour apparaitre sur le plateau, sur le panneau Tembo. C’est magnifique. Au sujet de l’enveloppe qu’il a reçue, il a expliqué cela lui a servi de réaliser une œuvre invitant les étudiants à suivre ses conseils pour réussir. « Donner le meilleur de moi-même, c’est le secret de ma réussite ».

Peinture, céramique, métal battu et sculpture

Dans un communiqué de presse, les organisateurs signalent que cette compétition exclusivement est destinée aux étudiants de l’Académie des beaux arts du premier et deuxième cycle en peinture, céramique, métal battu et en sculpture.

Il s’agira pour les concurrents de soumettre leurs œuvres au jugement d’un jury de professionnels et experts en arts qui choisiront la meilleure parmi les dix qui seront retenus.

Pour garantir l’impartialité et la transparence du concours une importante pondération de pourcentage sera accordée au public qui votera dans les hôtels, restaurants et cafés de la ville om les œuvres seront exposés toute la période du concours ainsi que le vote en ligne sur la page Face book de la Tembo, indique ce document.

Le document donnes aussi des indications sur les objectifs de cette deuxième édition qui sont de promouvoir les talents artistiques congolais en leur donnant des moyens financiers nécessaires pour la réalisation des œuvres d’arts, donner aux étoiles artistiques naissantes une visibilité qui leur permettra d’émerger dans le milieu artistique caractérisé par une dure et rude concurrence . Selon ce document, la Bracongo veut contribuer à l’émergence de jeunes artistes congolais qui feront la fierté de la République démocratique du Congo et iront à la conquête de l’espace artistique mondial. Purs fruits de la grande pépinière de l’Académie des beaux arts.

Boni Tsala/MMC

A propos de La Rédaction

Les Commentaires sont fermés.

Retourner au-dessus