dimanche , 21 octobre 2018
Dernières nouvelles

Choléra en RDC: stabilisation de la situation à Kinshasa (MSF)

La situation de choléra se stabilise à Kinshasa avec une tendance à la baisse, trois semaines après l’augmentation des cas dans la capitale de la République démocratique du Congo, a déclaré mercredi l’ONG Médecins Sans Frontières (MSF).

Depuis 2017, la RDC est confrontée à une épidémie de choléra qui touche la majorité des provinces: « 55.000 personnes sont tombées malades (…) et 1.190 sont décédées », selon MSF qui estime que c’est l’épidémie de choléra la plus importante des vingt dernières années dans le pays.

A Kinshasa, « la situation est stable, avec une tendance à la baisse mais cela n’exclut pas une vigilance, parce que l’épidémie n’est pas encore éliminée », a déclaré le coordinateur pool urgence de MSF, Jean Liyolongo lors d’un point de presse.

Depuis fin novembre, MSF y a enregistré un total de 826 cas de choléra et 32 décès.

« Nous avons atteint le pic à la semaine 1 (première semaine de janvier) où on a dépassé les 200 cas de choléra qui sont venus consulter dans nos structures » avant de retomber à 150 cas à la troisième semaine dans la capitale, a dit le Dr Maria Mashako, coordinatrice médicale adjointe.

L’augmentation des cas de choléra été favorisée par des inondations à la suite de pluies torrentielles début janvier dans la mégapole de 12 millions d’habitants.

Le débordement des eaux lié au manque de canalisation et à l’accumulation des ordures domestiques ralentissent l’évacuation des eaux, aggravant les risques de stagnation des eaux sales et potentiellement contaminées.

Le choléra se transmet par une bactérie qui s’attrape par « l’ingestion d’aliments ou d’eau contaminés », selon l’OMS. Il se manifeste par des diarrhées et une forte déshydratation pouvant mener à une mort rapide.

MSF a installé deux centres de traitement à Kinshasa où 26 des 35 zones de santé sont atteintes.

(AFP 25/01/18)

A propos de La Rédaction

Les Commentaires sont fermés.

Retourner au-dessus