samedi , 18 août 2018
Dernières nouvelles

Maladie du sommeil : 80 % des cas dans le monde recensés en RD Congo

APA-Kinshasa (RD Congo) – La RD Congo héberge 80 % des cas de la Trypanosomiase humaine africaine (THA – communément appelée maladie du sommeil) recensés dans le monde, a annoncé jeudi le ministre congolais de la Santé publique, à l’occasion du lancement de la première journée nationale de la lutte contre la THA.

Dr Oly Ilunga Kalenga qui n’a pas donné les statistiques de cette maladie dans le monde et en RD Congo a cependant soutenu que son élimination dans son pays constituera un tournant de son éradication dans le monde.

Il a, à cet effet, annoncé que plusieurs partenaires, notamment l’OMS, la Fondation Bill et Melinda Gates, l’IMT d’Anvers, PATH International se sont engagés à conjuguer leurs efforts pour aider la RD Congo à atteindre l’objectif fixé par l’OMS d’éliminer la THA d’ici 2020.

Le premier ministre congolais, Bruno Tshibala, s’est également voulu optimiste, affirmant que grâce à l’engagement de son gouvernement et de ses partenaires, « les jours de la maladie du sommeil sont désormais comptés ».

Reste que cette maladie fait partie de ce que l’on appelle « les Maladies tropicales négligées (MNT) » qui sont peu ou pas du tout financées.

Dans son rapport publié le 19 avril 2017 à Genève, l’OMS relevait qu’en l’espace de trois ans, soit de 2011 à 2013, la RD Congo n’avait affecté que seulement 2 millions de dollars américains à la lutte contre ces maladies que sont notamment la maladie du sommeil, la schistosomiase, le trachome, l’onchocercose, la filariose et bien d’autres.

Cependant, la RD Congo bénéficie déjà de l’appui technique du Projet spécial élargi de lutte contre les maladies tropicales négligées (ESPEN) que coordonne l’OMS. Mais le financement domestique de la lutte reste faible, selon ce rapport qui ne donne pas cependant les budgets récents affectés par Kinshasa à ce secteur.

Bien que les partenaires au niveau international vont doubler leur mise dans la lutte contre ces maladies, le gouvernement congolais est appelé aussi à fournir les moyens financiers afin de réaliser la feuille de route de la déclaration de Londres, qui vise à éliminer les Maladies tropicales négligées d’ici 2020.

La journée nationale de lutte contre la THA sera célébrée le 30 janvier de chaque année.

Le responsable de l’ONG Programme approprié pour la technologie avancée en santé (PATH) en RD Congo, Trad Hatton, explique que l’institution de cette journée vise trois objectifs à savoir la définition de l’engagement et de la stratégie du gouvernement congolais pour éliminer cette maladie, la démonstration des récents progrès réalisés dans la réduction du nombre de cas de la THA dans ce pays et la redevabilité du gouvernement et de tous les partenaires nationaux et internationaux impliqués.

(APA 02/02/18)

A propos de La Rédaction

Les Commentaires sont fermés.

Retourner au-dessus