samedi , 24 février 2018
Dernières nouvelles

RDC: plus de 60 personnes tuées dans les conflits interethniques dans le nord-est du pays

Plus de 60 personnes ont été tuées dans moins d’une semaine dans les conflits interethniques en cours entre la communauté Hema et Lendu dans la province de l’Ituri dans le nord-est de la République démocratique du Congo (RDC), selon les responsables locales de l’église catholique.

Dans un communiqué publié lundi depuis Bunia, l’archevêque de l’église catholique de la province de l’Ituri a indiqué qu’en dehors de ces personnes tuées, plus de 2000 maisons sont déjà incendiées par les assaillants et plus de 20.000 personnes se sont déjà déplacées d’une manière interne et des milliers d’autres ont traversé la frontière de l’Ouganda.

« Nous regrettons que les peuples de l’Ituri n’aient pas tiré des leçons des souffrances récentes des guerres fratricides des années 1999-2003, pour se laisser manipuler pour exciter, armer et tuer leurs propres frères et sœurs de l’Ituri », a déclaré Dieudoné Uringi, l’archevêque de Bunia.

L’archevêque de cette province a également dénoncé la lenteur du gouvernement provincial et central pour arrêter l’embrasement rapide des violences dans le territoire de Djudu dans moins de 10 jours.

La semaine dernière, le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) s’est déclaré mardi vivement préoccupé par l’escalade de la violence dans la province de l’Ituri, au nord-est de la RDC, qui a entraîné de nouveaux déplacements de populations au cours des quatre derniers jours.

L’agence onusienne redoute d’ailleurs que les combats ne se propagent dans les zones voisines, notamment en raison de la circulation des armes légères dans la région. Dans le même temps, comme l’accès reste limité dans certaines communautés, les populations déplacées ne bénéficient d’aucune aide, malgré des besoins urgents en nourriture et autres articles de première nécessité.

Les Hema et les Lendu cohabitent difficilement depuis plusieurs années dans cet ancien district devenu province de l’Ituri. Entre 2001-2006, au moins 60.000 personnes ont été tuées dans les massacres qui ont opposé ces deux tribus. Plusieurs chefs de guerre de cette province ont été jugés par la Cour pénale internationale (CPI) pour la mort des milliers de civils tués lors de ces massacres.

Selon l’ONU, la situation en RDC est l’une des crises les plus complexes au monde, et elle s’est détériorée du fait de l’escalade de plusieurs conflits locaux. En ce début d’année 2018, environ 5 millions de Congolais sont déracinés – dont 4,35 millions de déplacés internes et 674.879 réfugiés arrivés dans d’autres pays africains.

(Xinhua 13/02/18)

A propos de La Rédaction

Les Commentaires sont fermés.

Retourner au-dessus