vendredi , 22 juin 2018
Dernières nouvelles

Les Golden State Warriors champions sans opposition

Face à des Cleveland Cavaliers impuissants (108-85), les Golden State Warriors ont remporté vendredi un deuxième titre NBA consécutif. Les Finales se sont achevées sur un «sweep» (4 victoires à 0).

Il n’y a pas eu de match vendredi soir. Les Cleveland Cavaliers, usés, n’avaient plus le coeur à se défendre face à un adversaire qui possédait trop d’armes offensives pour trembler au moment d’aller chercher un nouveau sacre. Sur le parquet de la Quicken Loans Arena, les Golden State Warriors ont écrasé leur rival de quatre ans lors du match 4 (108-85), afin de remporter un deuxième titre consécutif.

3

Golden State a remporté vendredi soir un troisième titre en quatre ans. C’est le sixième titre de champion remporté dans l’histoire de la franchise (1947, 1956, 1975, 2015, 2017, 2018).

Incapable d’insuffler un vent de révolte dans ses rangs, LeBron James (23 pts, 7 rbds, 8 pds) a peut-être vécu son dernier match sous les couleurs de Cleveland. Une triste sortie, au terme d’un match rapidement plié. Encore dans le coup à la pause (52-61, 24e), les locaux ont lâché prise dans le troisième quart (13-25), que les Warriors ont l’habitude de dominer. Surtout, les Cavs sont restés sans réponse face à Stephen Curry (37 pts), auteur de 7 paniers primés. Bien aidé par Kevin Durant (20 pts, 12 rbds, 10 pds) – sacré MVP des Finales-, Curry a porté les siens de bout en bout, avant de sortir à quelques minutes du buzzer final afin de savourer ce résultat, plutôt attendu.

James sorti par la petite porte

Si l’écart de niveau entre les deux franchises était incontestable, et ce avant même le début de la série, les Cavaliers ont finalement fait plutôt bonne figure, contrairement à ce que le score final du match 4 laisse entendre. L’incroyable scenario du match 1, perdu sur une monumentale erreur de J.R. Smith, puis ce match 3 lâché sous les coups de génie de Kevin Durant, ont fini par avoir raison d’un collectif trop friable sur la durée.

Vendredi soir, Cleveland a bien tenté de montrer qu’il n’avait pas volé cette quatrième participation consécutive aux Finales. Grâce LeBron James et Kevin Love (13 pts), les Cavs ont même comblé un déficit de 11 points pour prendre l’avantage dans le deuxième quart (39-38). Un ultime coup d’éclat pour ensuite mieux plonger.

9

Il s’agit du 9 sweep à l’occasion des Finales NBA. Le précédent remontait à 2007 et la victoire 4-0 des San Antonio Spurs face à… Cleveland.

Le regard vide, probablement exténué par les efforts infinis consentis, LeBron James a quitté la scène en prenant à peine le temps de saluer quelques vainqueurs du soirs, filant tête basse au vestiaire. Sans avoir la moindre idée de sa destination future – il peut être libre dès cet été – on peut déjà présager d’une chose : «LBJ» refusera de vivre une nouvelle saison calvaire comme l’a été l’exercice 2017-2018. Et pendant que tous les observateurs spéculeront sur son avenir, Golden State pourra savourer ce nouveau couronnement, celui qui valide définitivement la création d’une dynastie Warriors.

Amaury Perdriau 

lequipe.fr

A propos de La Rédaction

Les Commentaires sont fermés.

Retourner au-dessus