vendredi , 22 juin 2018
Dernières nouvelles

Moïse Katumbi à Ndjili Ste-Thérèse !

Contre toute attente, le candidat déclaré à la prochaine présidentielle est apparu Place Sainte-Thérèse, dans la commune de Ndjili où la plateforme Ensemble organisait son premier meeting le samedi 9 juin dernier. Ce qui était connu est le meeting à organiser par les hommes et femmes de l’homme en exil depuis environ deux ans pour des raisons politiques à en croire les résultats de l’enquête menée par l’épiscopat catholique. Hélas, par la magie du Skype, Moïse Katumbi est apparu est en gros plan (Ensemble n’ayant pas lésiné sur les moyens) pour s’adresser directement à l’immense foule compact, charriée dans les rues et tunnels voisins par une Place Sainte-Thérèse en constipation de monde. Il n’en fallait pas plus pour déclencher la liesse populaire au sein d’une foule dont personne ne saurait établir le nombre exact.

Ce n’était pourtant que la première surprise. Moïse Katumbi avait savamment cuisiné sa première sortie publique dans la capitale depuis l’annonce de ses ambitions de conquérir la magistrature suprême du pays. Deuxième surprise donc, l’ancien gouverneur du Katanga tient son speech entièrement en Lingala pour bien communier avec la population de la capitale et de l’ouest du pays. Connu swahiliphone, personne n’imaginait le chairman exprimer toute sa pensée dans cette langue. Troisième surprise, Moïse Katumbi esquisse des pas de danse, en guise d’invite à l’espoir qu’incarne sa conquête du pouvoir. Deux expressions que les Kinois adorent et, ce faisant, s’offrent à la communion avec l’interlocuteur. Par ces deux astuces, Moïse Katumbi s’est acquit la sympathie des Kinois accourus Place Sainte-Thérèse et ceux qui ont suivi l’élément sur le petit écran.

Sur le plan du fond, le candidat président de la République a convié la population kinoise à l’espoir, d’autant que le tableau sombre peint par tous sur la situation en République Démocratique du Congo connaîtra son épilogue avec son avènement au pouvoir. Ce faisant, il a décortiqué quelques axes de son projet de société qui se traduit, notamment par la mobilisation d’une bagatelle de 100 milliards de dollars américains à injecter sur les programmes de développement sur 5 ans. Pendant ce mandat, il favorisera la création de 3 millions 500 mille emplois. Bref, la thérapeutique appliquée à l’ancienne province du Katanga et qui a forgé sa popularité au niveau national sera étendue sur l’ensemble du territoire national.

Pour une première sortie, une réussite, est-on amené à constater avec les nombreuses réactions de joie et d’espoir déclinées par les participants à ce rendez-vous. Tous sont rentrés soulagés et croient au triomphe de l’opposition aux prochaines joutes électorales, d’autant que jamais cette plateforme n’a émis de signaux d’unité comme c’est le cas aujourd’hui. Voilà qui justifi e la présence importante de membres d’autres partis et plateformes politiques de l’opposition à ce meeting.

Une rencontre sans incident aucun et qui détrône le vieil alibi de préservation de la paix ayant servi de justifi cation au refus de manif dans la capitale et dans certaines agglomérations du pays. Le meeting de l’UDPS et celui d’Ensemble mettent en lumière la maturité politique de la masse congolaise indifférente à la casse, au pillage et aux autres actes de vandalismes lors de manifs publiques.

A propos de La Rédaction

Les Commentaires sont fermés.

Retourner au-dessus