samedi , 18 août 2018
Dernières nouvelles

Elections crédibles: Les 6 conditions de Moïse Katumbi

L e Secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres a annoncé jeudi 12 juillet dernier que le Chef de l’État va annoncer prochainement des grandes décisions. Réagissant à ces propos, Moïse Katumbi souligne pour sa part que le peuple congolais attend de Kabila une seule décision importante : organiser des vraies élections. Pour le président de l’Ensemble pour le Changement, qui s’est exprimé vendredi 13 juillet via Tweeter, ces élections devront, selon les aspirations du peuple congolais, être organisées, par J. Kabila moyennant 6 conditions à savoir :

– Sans lui,

– Sans machine à voter,

– Sans report

– Sans bloquer de candidats

– Sans triche,

– Et sans fichier électoral corrompu.

M. Katumbi toujours en exil, est candidat « président de la République » de la plateforme électorale Ensemble pour le Changement. Pour l’instant, il n’est pas en mesure de déposer prochainement sa candidature, à cause des démêlés avec la justice congolaise. Des dossiers, qualifi és « de montés de toute pièce », par lui et ses proches, mais aussi par des enquêtes indépendantes, comme celle menée par l’épiscopat catholique. Le président Kabila devrait s’adresser devant le Congrès avant le 19 juillet. Un discours que certains de ses proches annoncent pour historique.

Il sied de rappeler que le président de la République Démocratique du Congo, Joseph Kabila, va annoncer prochainement des « décisions importantes », avait déclaré jeudi dernier le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, en expliquant pourquoi sa visite prévue récemment dans ce pays avait été repoussée. « Nous venons de recevoir la confirmation que notre visite serait la bienvenue prochainement », a affirmé le patron de l’ONU lors d’une conférence de presse, en réponse à une question sur le report de sa visite initialement planifiée pour début juillet. « La raison qui nous a été donnée pour le report était que le président allait prendre très bientôt, ou annoncer très bientôt, une série de décisions importantes et qu’il ne voulait pas donner l’impression qu’il les prenait sous la pression internationale », a ajouté Antonio Guterres. « Non seulement notre visite, mais également d’autres ont été repoussées », a-t-il précisé. « Si cela veut dire qu’il va prendre la bonne décision et qu’il veut donner l’impression que la pression internationale ne l’a pas conduit à prendre la bonne décision, un report me va très bien », a souligné le secrétaire général avec un large sourire. Il faisait allusion à l’attente d’une possible annonce de Joseph Kabila qu’il ne se présentera pas à l’élection présidentielle programmée en décembre.

Louis-Paul Eyenga

A propos de La Rédaction

Les Commentaires sont fermés.

Retourner au-dessus