mardi , 20 novembre 2018
Dernières nouvelles

Presidentielle : Samy Badibanga n’aurait renoncé à sa nationalité belge… que le 3 août 2018 !

Samy Badibanga est donc candidat à la présidentielle en République démocratique du Congo. Invalidé par les experts de la Commission électorale nationale indépendante pour défaut de nationalité, il a finalement obtenu gain de cause devant la cour constitutionnelle.

Et pour cause, l’ancien Premier ministre (du 19 décembre 2016 au 9 mai 2017) du président hors mandat Joseph Kabila, est parvenu à prouver qu’il avait bien la nationalité congolaise et donc qu’il avait renoncé à la nationalité belge au moment de son inscription pour la présidentielle, le 8 août, dernier jour du dépôt des candidatures.

En effet, à cette date, Samy Badibanga pouvait fournir la preuve qu’il avait renoncé à la nationalité belge, cinq jours plus tôt, le 3 août 2018, comme le démontre le document ci-dessous.

samy-badibanga-524x295

Un document qui démontre tout aussi clairement qu’il était Belge lors de ses 141 jours à la tête du gouvernement congolais !

Le souci de la nationalité de Samy Badibanga avait été relevé rapidement après l’annonce de sa désignation comme Premier ministre congolais, pays où la Constitution ne reconnaît pas la double nationalité.

Pour contourner cet écueil, le ministre de la Justice congolais, Alexis Thambwe Mwamba, avait pris dans l’urgence deux ordonnances pour rendre la nationalité congolaise à son chef de gouvernement.

Mais, légalement, tant que Samy Badibanga n’avait pas renoncé à sa nationalité belge, il ne pouvait se prévaloir de la nationalité congolaise, quels que soient les actes posés par le ministre conglais de la Justice.

Les juges de la cour constitutionnelle et les experts de la Ceni ont refusé de considérer le tour de passe-passe du ministre de la Justice comme un élément suffsant pour que Samy Badibanga puisse se prévaloir de la nationalité congolaise. Les défenseurs de l’ex-Premier ministre ont donc dû démontrer que leur client avait renoncé à sa nationalité belge pour que sa candidature soit avalisée.


La Libre Afrique / MCP

A propos de La Rédaction

Les Commentaires sont fermés.

Retourner au-dessus