vendredi , 18 janvier 2019
Dernières nouvelles

Vote à Bukavu: plusieurs problèmes dès le début de la matinée !

Au Sud-Kivu[ndlr: Bukavu], toutes les circonscriptions électorales ont débuté les élections ce dimanche 30 décembre 2018 tel que prévu par la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI).

Dans le chef-lieu Bukavu, le scrutin a bel et bien débuté dans plusieurs centres de vote de 3 communes.

Plusieurs problèmes sont néanmoins décriés par beaucoup d’électeurs.

C’est par exemple, seulement 3 sur 15 bureaux de vote étaient fonctionnels jusqu’à 11 heures locales à Imani Panzi dans le quartier Panzi. Le premier électeur est passé entre 9 heures et 10 heures.

Au collège Alfajiri en commune d’Ibanda, le vote a commencé dans certains bureaux vers 7 heures 20 minutes. Là, tout semble marcher normalement.

Dans le centre de vote Lycée Familia Dei/ Ciriri, situé à la paroisse catholique de Ciriri, dans la commune de Bagira plusieurs machines à voter n’étaient pas toujours disponibles jusqu’à 11 heures 30 locales. Plusieurs habitants sur la queue ne pouvaient pas remplir leur devoir civique.

A l’Institut d’Ibanda, au Bureau 620800, aucun électeurs sur les 586 n’a encore voté. Là, c’est une panne de la machine à voter qui s’est invitée depuis l’ouverture alors qu’il est 14 heures locales.

Un autre incident c’est vers le centre de vote de l’Institut Tumaini où un témoin d’un candidat député national du Front Commun pour le Congo a été pris mains dans le sac avec une vingtaine des duplicata des cartes d’électeurs, des procès-verbaux de déclarations de perte des pièces d’identités et effigies des candidats de la plateforme au pouvoir en RDC. Il a été par la suite arrêté par des éléments de la Police Nationale Congolaise alertés par des électeurs sur place.

En tout cas dans l’ensemble, le vote se passe dans le calme dans la province du Sud-Kivu et spécialement la ville de Bukavu mais des problèmes importants ont émaillé ce scrutin dès le début de la matinée.

Batteries des machines à voter déchargées, témoins et observateurs n’ont pas eu accès dans des salles de vote, manipulation difficile des machines à voter par les opérateurs de saisie ou encore des électeurs, début tardif des opérations de vote ou encore la difficulté pour des plusieurs électeurs de retrouver leurs bureaux ou encore la plainte des milliers des citoyens qui ont perdu leurs cartes qui ne peuvent pas voter par manque des duplicata de la part de la CENI.

Thomas Uzima (Correspondant au Sud-Kivu)
MEDIA CONGO PRESS / Prunelle RDC

A propos de La Rédaction

Les Commentaires sont fermés.

Retourner au-dessus