Appui au secteur aérien – la Banque mondiale au chevet de la RVA et de l’AAC

Le transport aérien en RDC est en phase de sa métamorphose. Les experts de la Banque mondiale effectuent une mission de six jours en RDC pour cette fin.

La Banque mondiale veut moderniser le secteur du transport aérien en RDC. Dans ce cadre, des experts de cette institution financière internationale vient d’initier une mission de supervision dans quelques provinces de la République dont le Nord-Kivu.

Dans un communiqué rendu public le samedi 19 juillet, la Cellule d’exécution du projet de transport multimodal (CEPTM) annonce que cette mission de la Banque mondiale vise essentiellement la Régie des voies aériennes (RVA) et l’Autorité de l’aviation civile (AAC).

« La Cellule d’exécution du projet de transport multimodal (CEPTM) annonce le début d’une mission partielle de la Banque mondiale pour l’appui à la mise en œuvre des sous-composantes « transport aérien » du Projet de transport multimodal, PTM. Cette mission s’effectuera du 20 au 25 juillet 2014 au Nord-Kivu et à Kinshasa », indique le communiqué.

La CEPTM ajoute que cette mission est conduite par le spécialiste principal de la Banque mondiale dans le transport aérien, Charles Schlumberger, et la spécialiste senior du transport aérien, Noroarisoa Rabefaniraka.

Parmi les principaux objectifs de cette mission, la CEPTM note la visite de l’aéroport de Goma. Ici, la mission recueille des informations techniques et identifie des options pour un appui éventuel de la Banque mondiale, à la demande du Premier ministre, relative à la réparation et la mise à niveau des infrastructures de cet aéroport.

La mission compte aussi revoir les composantes du transport aérien du PTM, comprenant l’assistance technique et les investissements dont bénéficient la Régie des voies aériennes (RVA) et l’Autorité de l’aviation civile (AAC). Il est également question de participer à l’atelier sur la sécurité du transport aérien organisé par l’AAC, en collaboration avec l’Organisation de l’Aviation civile internationale (OACI).

Il faut noter que le conseil d’administration de la Banque mondiale a accordé un financement additionnel de 180 millions de dollars américains en faveur du Projet de transport multimodal en juin 2013. Celui-ci est venu s’ajouter au Don initial de 255 millions de dollars américains accordé en 2010. A cette occasion les objectifs du PTM sont reformulés. Parmi ces objectifs, on note l’amélioration de la connexion des modes de transport en RDC, le rétablissement de la viabilité financière et opérationnelle de la SNCC et le renforcement des performances opérationnelles des entreprises publiques de transport.

Dans le don initial, seule la RVA était inscrite pour 10 millions de dollars américains. Le financement additionnel a permis l’entrée de l’AAC dans le Projet avec un montant de 5 millions de dollars américains, afin de renforcer la capacité de régulation du transport aérien dans le pays, en prenant en charge une assistance technique étrangère ponctuelle et de longue durée, et une amélioration des conditions de travail par la réhabilitation des bureaux, la logistique en fournitures, matériel et équipements. Des prestations de services des consultants et la formations sont également prévues.

A propos de La Rédaction

La Rédaction de Nyota Radio Télévision

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Retourner au-dessus