Dernières nouvelles

CAN 2019 des léopards: un tournoi rocambolesque!

Eliminée par Madagascar en 8es de finale de la CAN 2019, les léopards ont vécu une compétition délicate marquée par quelques évènements surprenants.
 
La République Démocratique du Congo a vécu une CAN décevante sur le plan sportif. Alors qu’en 2017, la RDC avait été quart-de-finaliste après une phase de groupe convaincante, elle a été piteusement dès les huitièmes de finale par Madagascar cette année (2-2, 4 tab à 2). Mais la sélection du capitaine Yussouf Mulumbu était-elle dans les meilleures conditions pour tenir son rang ?

Episode 1 : l’oubli des certificats médicaux

Le marasme a commencé dès le début de la compétition avec l’affaire des examens médicaux, que chaque fédération doit envoyer signés par le médecin de la sélection avant le début de la compétition. Si les joueurs s’étaient bien soumis à ces examens en stage de préparation (à Marbella trois semaines avant), la fédération les a envoyés non signés. Ce qui a poussé les Congolais à passer la veille de leur premier match dans un hôpital du Caire, au lieu de s’entraîner, pour refaire les batteries d’examens. Pas idéale comme préparation.

Episode 2 : un message d’excuse lunaire

Après leur défaite inaugurale contre l’Ouganda (0-2), les Léopards se sont fendus d’un message d’excuse auprès du peuple congolais. Si l’idée partait probablement d’une noble intention et d’un sentiment de culpabilité envers le peuple congolais, elle restait prématurée. Cette vidéo n’avait pas vraiment lieu d’être et ne faisait pas l’unanimité au sein même du groupe. Le football n’étant pas une science exacte, la défaite est une composante de celui-ci. En publiant une telle vidéo, la RD Congo s’est mise elle-même dans une situation de crise, après une défaite inaugurale certes dommageable, mais pas rédhibitoire en vue de la suite de la compétition.

Episode 3 : des supporters en rage contre le ministre des Sports

Lisanga Bonganga est le ministre des Sports de la RD Congo. Il avait aussi, durant la compétition, la casquette de chef de délégation. Comme cela arrive parfois pour certains pays, le ministère des Sports avait promis une participation aux frais de déplacement des supporters congolais. Une somme avoisinant tout de même les 1.000 dollars. En fin de compétition, la somme qui devait être versée à chaque supporter présentant des billets d’avion, une réservation hôtelière et des places de match, avait disparu. Le ministre des Sports a donc été violemment pris à partie par des supporters en colère, l’accusant d’avoir détourné ladite somme comme le révélait la presse congolaise spécialisée.

D’autres affaires, plus personnelles et encore moins reluisantes, touchant des encadrants de la sélection, sont venues par ailleurs émailler la vie du groupe congolais, qui n’aura pas disputé cette Coupe d’Afrique des Nations dans des conditions sereines et conformes à une compétition de cette envergure.
BFMTV / MCP, via mediacongo.net

A propos de La Rédaction

La Rédaction de Nyota Radio Télévision

Les Commentaires sont fermés.

Retourner au-dessus