Dernières nouvelles

Essais du vaccin Covid-19 en Afrique: André Lite dénonce « la démarche stupide » des 2 experts français

Des voix continuent à s’élever pour dénoncer une quelconque expérimentation du vaccin contre le Covid-19 en Afrique et particulièrement en République Démocratique du Congo (RDC).

En première ligne, se trouve le Ministre congolais des Droits Humains. Dans une interview accordée à la presse samedi, André Lite Asebea, est sorti de son silence pour condamner avec répugnance les propos racistes de ces deux sinistres personnages, Jean-Paul Mira, chef de service à l’hôpital Cochin de Paris et Camille Cocht, le directeur de recherche de l’Inserm, qui se sont permis d’exprimer leur volonté de faire une expérimentation du vaccin contre le Covid-19 en Afrique.

Miraa et Lotch ont fait savoir dans leur conversation que l’Afrique constituerait un cadre propice pour cette expérimentation étant donné qu’il n’y a rien en termes des moyens et d’infrastructures sanitaires pour faire face à ce fléau.

Ainsi, le patron des Droits Humains a rappelé à ces deux personnages que l’Afrique ne servira plus jamais de champ d’expérimentation comme à l’époque de la triste colonisation et du triste esclavagisme.

Le Ministre André Lite a, à cet effet, attiré l’attention de nos partenaires occidentaux pour leur silence coupable où personne n’a osé condamner ces propos racistes.

Il a, alors, dénoncé cette attitude coupable en refusant de « réécouter ses propos à certaines occurrences ».

Pour lui, s’il y a de vaccin à expérimenter, ils n’ont qu’à le faire en France, en Espagne ou en Italie là où des innocents sont en train de mourir tout simplement parce qu’à un moment donné, certains dans leurs condescendances, ont voulu faire croire aux européens que le virus n’était pas aussi grave.

« Expérimenter quoique ce soit comme vaccin en Afrique, c’est inacceptable. Nous ne sommes pas prêts à acquiescer une telle forfaiture », a insisté André Lite.

Par ailleurs, l’élu de Wamba s’est moqué de leur rétropédalage. Le Ministre des Droits Humains pense que la volte-face, par exemple, de Miraa n’est qu’une façon de tromper l’opinion car il s’est adressé dans la langue de Voltaire, le français, où les mots ont leur sens.

André Lite s’est dit choqué de constater qu’à travers les propos de ces sinistres personnages, ils ont tout simplement ignoré une partie de l’humanité que nous représentons et cela est inacceptable.

Ainsi, d’un ton ferme, le numéro 1 des Droits Humains s’est adressé aux précités en leur signifiant qu’ils « doivent faire le deuil de la colonisation autant qu’ils avaient fait le deuil de l’esclavagisme. Sinon, ce serait de prendre les enfants du Bon Dieu pour les canards sauvages ».

Et d’ajouter : « Nous ne sommes pas prêts à l’accepter. Nous ne serons jamais le cobaye de qui que ce soit. S’ils veulent faire cela en Australie, aux États-Unis mais pourquoi pas en Europe où il y a de dizaine des milliers des morts ».

« Pourquoi cette précipitation pour l’Afrique ? On parle bien d’expérimentation sur les êtres humains en vertu de quoi ? s’est-il interrogé ?, avant de mettre en garde ces sinistres personnages en avertissant qu’ : » En Afrique et en RDC, il y a des hommes et des femmes qui vont se mettre debout pour dire Non à cette démarche irrelevante ».

MEDIA CONGO 

A propos de La Rédaction

La Rédaction de Nyota Radio Télévision

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Retourner au-dessus