dimanche , 18 août 2019
Dernières nouvelles

Moïse Katumbi : « Nous allons aider Martin Fayulu et Félix Tshisekedi à se rencontrer parce qu’ils sont frères »

Le coordonnateur de la coalition Lumuka, Moïse Katumbi a tenu un point de presse dans sa résidence privée à Lubumbashi ce mercredi 22 mai 2019 au cours duquel il a fait savoir qu’il « ne travaillera surtout pas dans le gouvernement actuel ».

« Le plus important pour moi c’est la population congolaise. On peut aider notre pays sans entrer dans le gouvernement. Je n’y entrerai pas. Pour l’instant, je vais observer ce qui se passe, je suis comme un stylo rouge, je vais apprécier ce qui sera bien fait et condamner ce qui ne sera pas bien aussi. Tout ce que nous allons faire, c’est de pousser le gouvernement à faire mieux, une façon d’écrire notre propre histoire. L’UDPS s’est battue pendant plus de 30 ans. Les vrais militants de l’UDPS qui se sont battus doivent occuper des postes. Ils se sont battus pour le changement dans le pays. Je vois très mal comment Moïse Katumbi va chercher à occuper un poste gouvernemental », a-t-il fait savoir.

En ce qui concerne un probable rapprochement avec le nouveau régime, Moïse Katumbi informe qu’il reste toujours opposant. « Moïse Katumbi est dans une coalition qui milite pour une opposition républicaine. Nous n’allons plus accepter la corruption dans notre pays. Nous devons combattre le trafic d’influence. Je m’engage à respecter la charte de la plateforme politique Lamuka, je confirme que toutes mes actions s’inscrivent dans le respect de cette charte », a-t-il dit.

A propos de l’ex-président Joseph Kabila, Moïse Katumbi avoue ne pas avoir un problème avec ce dernier : « Je n’ai pas la haine contre Kabila. J’ai travaillé avec lui. J’avais expliqué pourquoi je l’avais quitté. Nous étions à six, gouverneurs qui voulions démissionner. Le jour J, il y en a qui ont éteint leurs téléphones », s’est-il rappelé.

« Je ne cherche pas la vengeance. Je suis un Chrétien et je suis sincère : je suis venu pour la Paix. Si j’ai la haine contre quelqu’un, le bon Dieu écoutera-t-il mes prières ? Je ne suis pas le Christ mais je suis un de ses fils ».

Et de poursuivre : « Martin Fayulu et Félix Tshisekedi sont des frères, nous allons travailler pour qu’ils puissent être ensemble, pas dans le gouvernement mais nous allons tous être ensemble. »

Accusé de mauvaise gestion de l’ex-province du Katanga, particulièrement dans le Lualaba, l’ex-gouverneur fixe l’opinion : « J’ai construit le plus grand pont du Congo sans appui du gouvernement j’ai fait 29 ponts dans le Lualaba, j’ai créé un service de douane à la frontière de Dilolo. J’ai interdit l’exploitation illégale à Kolwezi. Pour votre information, j’ai éclairé le premier village au Congo au Kasanji. On audite le compte du gouvernement qui a travaillé. Lorsque je suis parti à la tête du gouvernement provincial du Katanga on a audité le compte du gouvernent 22 fois », a-t-il martelé

S’expliquant sur l’affaire du passeport de son conseiller Salomon Kalonda, le président d’Ensemble pour le changement se résume en disant : « Tout Congolais a droit à son passeport. La situation autour du dossier évolue, le problème sera résolu pour qu’il puisse revenir au pays ». 

Moïse Katumbi confirme avoir parlé de deux chauffeurs : « J’ai parlé de deux chauffeurs et je confirme. C’est comme avec la Bible, chacun interprétera à sa façon. »

En ce qui concerne l’équipe de Mazembe, le prédisent Moïse Katumbi pense qu’il va continuer à la diriger. « J’ai essayé de réfléchir, mais je pense que je suis toujours là, d’ailleurs, je dois me rendre au stade pour lancer le début du renouvèlement de la pelouse synthétique », a-t-il signalé.

Devant les chevaliers de la plume, Moïse Katumbi entamera sa tournée dans peu de temps.

A propos de La Rédaction

Les Commentaires sont fermés.

Retourner au-dessus