dimanche , 16 juin 2019
Dernières nouvelles

Perchoir du Sénat : deux camps s’affrontent au sein du FCC

Le PPRD, ayant déjà dans son escarcelle la Présidence de l’Assemblée nationale et la Primature, les autres sociétaires de la méga plateforme kabiliste entendent diriger le bureau de la Chambre haute.

Qui va diriger le Sénat ? La question est sur toutes les lèvres. En attendant la composition du Gouvernement, maintenant qu’il y a un Premier ministre, dans les états-majors politiques, les regards sont tournés vers le perchoir du Sénat. Qui sera le président de la Haute assemblée ? On observe déjà une forte agitation au sein de la plateforme majoritaire, notamment le FCC qui devrait diriger en toute logique la deuxième chambre du Parlement.

Mais après l’élection de Jeannine Mabunda à la présidence de l’Assemblée nationale et la nomination de Sylvestre Ilunga Ilunkamba à la Primature, tous deux cadres du PPRD, des voix plaident pour voir la présidence du Sénat échoir à d’autres partenaires de l’ex-parti présidentiel au sein de la plateforme initiée par Joseph Kabila, où deux logiques s’affrontent déjà.

La première voudrait que ce soit le PPRD qui dirige cette institution parlementaire. Pour la simple et bonne raison que le parti sis croisement avenues Pumbu et Batetela, compte le plus grand nombre de sénateurs. Et d’après les tenants de cette thèse, c’est tout naturellement que la formation chère à Shadary puisse piloter le Sénat. Sur les 90 sénateurs FCC, le PPRD en compterait 40. « Le PPRD va aisément prendre la présidence du Sénat », a annoncé, hier mercredi 22 mai sur la radio Top Congo FM, Willy Bakonga, secrétaire permanent adjoint du parti de Joseph Kabila.

Willy Bakonga fait savoir que « ce n’est pas que le PPRD tient à diriger le Sénat. C’est ce qui sera fait ». Le secrétaire permanent adjoint du PPRD évoque, notamment, « le nombre de sénateurs du PPRD. Ce n’est pas qu’on le fait par pitié ou qu’il y a une compromission ou une entente. Non, le PPRD, à lui seul, aligne 40 sénateurs ».

LE PPRD, TROP GOURMAND ?

Les partenaires du PPRD au sein du FCC ne sont pas de cet avis. Eux défendent la thèse selon laquelle la présidence du Sénat doit revenir à une formation autre que l’ex-parti présidentiel. Ceux-ci estiment que le PPRD occupe déjà la direction de deux institutions, à savoir l’Assemblée nationale avec Jeannine Mabunda et, maintenant le Gouvernement que va diriger Ilunga Ilunkamba. Pour les tenants de cette thèse, le PPRD ne peut pas tout diriger alors qu’il y a d’autres formations qui comptent assez d’élus. Ils estiment qu’il serait juste que le perchoir du Sénat revienne à une autre force politique du FCC et ça ferait aussi équilibre. Pour nombre d’observateurs, le PPRD, en laissant ce poste à ses partenaires du FCC, gommerait certaines frustrations qui semblent déjà prendre corps au sein de la formation initiée par Joseph Kabila.

Selon des sources, un des partis partenaires menacerait d’avoir son propre candidat président du Sénat « si le Conseil politique du FCC décide autrement ». Une menace à laquelle Willy Bakonga répond « qu’on ne doit pas donner la présidence du Sénat à un autre parti politique qui a 8 ou 10 sénateurs ». Pour le Secrétaire permanent adjoint du PPRD, « c’est un principe de démocratie et de bon sens ». 


mediacongo

A propos de La Rédaction

Les Commentaires sont fermés.

Retourner au-dessus