jeudi , 17 octobre 2019
Dernières nouvelles

Le président congolais Tshisekedi à Bruxelles pour sa première visite officielle

Le président congolais Félix Tshisekedi est arrivé ce lundi 16 septembre en fin d’après-midi à Bruxelles pour une visite d’Etat de trois jours en Belgique. Il a été reçu par le vice-Premier ministre des Affaires étrangères et de la Défense, Didier Reynders.

L’arrivée du président de la République démocratique du Congo (RDC), Félix Tshisekedi, en Belgique marque le coup d’envoi d’une visite très symbolique après des années de brouille entre les deux pays à la fin du deuxième mandat de Joseph Kabila. Félix Tshisekedi dîne ce 16 septembre au soir avec le Premier ministre belge Charles Michel qu’il doit retrouver dès le lendemain pour une rencontre plus officielle.

« C’est une page qui se tourne », affirme la présidence congolaise. « C’est une visite hautement symbolique », assure-t-on côté belge, trop heureux d’avoir été choisi par Felix Tshisekedi plutôt que la France pour cette première visite sur le sol européen. « C’est bien la preuve que l’on conserve nos relations privilégiées », affirme même un diplomate belge.

Quatre protocoles d’accord

Et pourtant, depuis la visite de l’envoyé spécial et d’officiers belges en mai dernier, très peu de dossiers bilatéraux ont avancé. Tout ce qui devrait être signé ce mardi a déjà été discuté. Au total, on parle de quatre protocoles d’accord et lettres d’intention qui devraient marquer le début de la normalisation annoncée. Des textes très peu contraignant pour les deux pays.

Du symbolique avec un volet coopération militaire suspendu par Joseph Kabila, la réouverture du consulat congolais d’Anvers et la normalisation des activités du consulat belge de Lubumbashi fermé pendant la brouille. Mais en fin de journée, rien n’était plus sûr. Cela devait dépendre notamment de la venue ou non de certains ministres congolais.

Les dernières corrections coté congolais devaient être apportées ce lundi soir. Elles étaient dans la valise du président, laissant planer le doute jusqu’au bout sur la possibilité ou non de signer tout ou partie de ces protocoles d’accord ce mardi matin.

Programme chargé

Côté belge, on dit depuis plusieurs jours noter, non sans satisfaction, que la délégation du président comprend surtout des membres de son camp politique et non pas celui de l’ancien président. Une rencontre est prévue ce mardi 17 septembre avec le roi. Il y a eu des tractations autour de la liste des personnes invitées, ce qui aurait être créé des susceptibilités. Mais aucune des deux délégations ne voulait en dire plus.

Ce programme s’annonce donc chargé avec une rencontre le mardi avec le patronat belge et une visite au port d’Anvers le lendemain. Le chef de l’État congolais va prolonger ce premier séjour bien au-delà de cette visite d’État. La Belgique est en effet sa deuxième patrie. Il y a passé une partie de sa vie. Félix Tshisekedi a souhaité notamment se rendre dans les trois grandes régions de la Belgique et même passer quelques jours en visite privée pour voir sa famille, avant de se rendre à New York pour l’ouverture de l’Assemblée générale des Nations unies.

On a des questions à lui poser. Dans le gouvernement, il y a des noms qu’on ne voulait pas. Il a fait beaucoup de concessions. Nous, on le comprend un peu, mais c’est à lui de se justifier maintenant un peu. Pour qu’on y voit clair, parce qu’on est dans le flou total.

A propos de La Rédaction

Les Commentaires sont fermés.

Retourner au-dessus