Dernières nouvelles

RDC : environ 30 morts dans les affrontements entre Maï-Maï Bakata Katanga et FARDC

Les miliciens Bakata Katanga du seigneur de guerre Gédéon Kyungu Mutanga se sont manifestés dans plusieurs villes de l’ex-Katanga ; notamment à Lubumbashi, Likasi, Kasumbalesa et Kakanda. A Lubumbashi, Likasi et Kasumbalesa, le bilan provisoire serait d’une trentaine des morts et des plusieurs blessés parmi les miliciens.  A Kakanda, les miliciens qui ont tenté de hisser leur drapeau ont été arrêtés et transférés à Fungurume. Il y aurait aussi des victimes dans les rangs des forces de sécurité tant à Lubumbashi qu’à Likasi, selon des sources locales.

Plusieurs sources renseignent que c’est vers 06 heures du matin que Gédéon Kyungu Mutanga est les siens sont partis de leur résidence à Lubumbashi, après avoir désarmé les policiers et soldats qui montaient la garde.  Parmi ses partisans, les uns étaient munis d’armes à feu d’autres d’armes blanches.

Ils avaient de bandes rouges nouées au tour de tête.  Ils chantaient et dansaient, brandissant des drapeaux de leur mouvement ; avant qu’ils ne soient mis en déroute par l’armée au niveau du rond terminus Golf.

Sur place, des témoins affirme avoir vu des morceaux d’habits, des potions magiques et autres effets des miliciens.

Si jusqu’ à présent aucun, officiel ne s’est exprimé sur cette question, certaines sources parlent de onze morts, de nombreux blessés et des arrestations dans le rang des Maï-Maï Bakata Katanga.  Gédéon Kyungu, lui, est introuvable. Des barricades sont érigées sur plusieurs artères de la ville.

Même ambiance à Likasi, où ces miliciens ont fait incursion dans la commune de Kikula vers 04heures (locales) et sont allés libérer tous les détenus qui étaient au cachot communal.

Puis, ils ont hissé le drapeau de leur mouvement à la maison communale de Kikula ; avant d’être dispersés par l’armée, après échange des tirs.

Douze Bakata Katanga ont été tués et certains sont arrêtés. Les blessés sont à l’hôpital Daco. Cette information a été confirmée par le maire de Likasi, qui affirme que pour l’instant la situation est calme. D’après lui, l’armée fait le ratissage pour retrouver les miliciens qui sont en cavale. Parmi les blessés admis à l’hôpital Daco, l’un a affirmé qu’ils étaient venus du plateau de Kundelungu.

R.O.

A propos de La Rédaction

La Rédaction de Nyota Radio Télévision

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Retourner au-dessus