Dernières nouvelles

Récupération de MCK par Moïse Katumbi: F. Diongo constate de visu l’Etat de droit sous Fatshi

L’Etat de droit en Rd-Congo est réellement en marche. Ce n’est plus une vue d’esprit ou un slogan comme sous le régime de Joseph Kabila. C’est le constat fait par l’honorable Frank Diongo lors de son dernier séjour à Lubumbashi, chef-lieu de la province du Haut-Katanga.

L’opposant membre d’Ensemble pour la République, ayant appris par les médias que MCK a été restituée à son propriétaire, s’est comporté comme le disciple de Jésus du nom de Thomas. Raison pour laquelle il s’est rendu au siège de MCK pour constater les faits de visu. Ce que Frank Diongo a vu après un tour des lieux l’a poussé à déduire que l’Etat de droit est en train d’être restauré en Rd-Congo et que la justice devient de plus en plus indépendante. Selon lui, cette évolution serait à mettre à l’actif du nouveau régime incarné par le chef de l’Etat Felix Antoine Tshisekedi aux côtés duquel il a combattu la dictature de Joseph Kabila.

Par ailleurs, l’opposant a eu l’occasion, en sa qualité de chercheur indépendant, de se faire une religion sur les contours de cette affaire qui continue à faire couler beaucoup d’encre et de salive. Il a appris entre autres que Paul Beveraggi , n’était au début qu’un employé avant de jouer des coudes et des hanches pour s’adjuger le droit de propriété sur Mck qu’il a réussi par un jeu de jonglerie digne d’un film d’action, à débaptiser Nb-Mining africa après un bref passage sous la dénomination de Necotrans. Ses subterfuges ont été mis à nu par la justice de son pays sur le pied d’un arrêt de la Cour de Cassation (section commerce) en février dernier. Cette décision de justice venait d’être entérinée par la justice congolaise après examen du dossier. L’homme d’affaire véreux a été finalement déguerpi des locaux et autres sites de Mck qu’il occupait illégalement.

Actuellement il s’agite comme un diable dans un bénitier mais rien à faire car dura lex sed lex (la loi est dure mais c’est la loi). Satisfait du dénouement heureux de cette saga judiciaire qui a tiré en longueur du fait des relations que s’était tissées le baron corse, Frank Diongo a évoqué également la réhabilitation dans ses droits en cette même année de la famille Sakombi Inongo, un ancien dignitaire du régime de Mobutu dont la propriété a été spoliée par Zoé Kabila, actuel gouverneur du Tanganyika. Frank Diongo a dit toute sa satisfaction de voir le président Moïse Katumbi récupérer son entreprise par le moyen de la justice.

A propos de La Rédaction

La Rédaction de Nyota Radio Télévision

Les Commentaires sont fermés.

Retourner au-dessus