Soulèvement au Cameroun après le décès tragique d’une femme enceinte

Le Cameroun est secoué par la mort tragique d’une femme enceinte, le samedi 12 mars aux portes de l’hôpital Laquintinie à Douala, sur un simple pagne à même le sol. Elle s’appelait Monique Koumaté, elle avait 31 ans. L’argent demandé pour la prise en charge n’était pas là, médecins et infirmières avaient refusé de l’assister, malgré l’extrême urgence de la situation.

A propos de Nyota

Les Commentaires sont fermés.

Retourner au-dessus