Dernières nouvelles

TRESOR MPUTU: A Mazembe, on signe tous pour gagner

Dans cette deuxième partie de l’entretien avec Trésor MPUTU, le populaire « Touré » a longuement évoqué l’épineux problème lié à la fuite des jeunes joueurs vers l’Europe ou le Maghreb avec comme motif l’absence de contrat. L’ancien capitaine des Corbeaux veut ainsi alerter et conseiller tous ces jeunes qui se font abuser. Il est aussi question des objectifs que les joueurs eux-mêmes se fixent en démarrant une saison. Extraits.

Est-il vrai que le président KATUMBI refuse de libérer ses joueurs ?

Que celui parmi nous les joueurs qui s’est vu interdire de partir le dise. Je ne vois personne prendre la parole. Beaucoup de ma génération ne sont pas partis en bonne et due forme, je parle de mes compatriotes congolais. Les étrangers ne sont pas concernés par ça : il y a eu SAMATTA, SUNZU, ASSALE, etc., qui ont été transférés sans couac. Ce sont les joueurs congolais qui abusent… Pour ma part, vous vous souvenez que les délégués de Kabuscorp sont venus à Lubumbashi…

Notre président ne mérite pas ce que nous faisons. Au sein l’équipe, il y a toute une structure qui s’occupe des transferts. On ne peut qu’être surpris lorsqu’un joueur signe avec un agent qui lui remet par exemple 10.000 $. Ensuite, cet agent se permet d’appeler le président, sans respect et sur un mauvais ton, pour l’obliger d’entrer en contact avec lui en cas de transfert du joueur concerné. Quelle audace pour cet agent d’atteindre le président!  Mais ça commence par le joueur en question, lequel sans estime pour le président, ouvre la voie pour que son soi-disant agent insulte le boss.

J’insiste sur ce sujet à l’intention de nos jeunes joueurs. Nos amis ont des cerveaux qui bouillonnent, ils sont prêts à tout pour partir. Renier son contrat ça ne se conçoit pas! Notre président n’a jamais empêché ou bloqué un joueur. Au cas où tu as envie de partir, avec de vrais contacts avec un club qui veut te recruter, il suffit de parler avec la direction. Si tu informes le club et que tout est clair, tu auras ta lettre de libération sans résistance.

« Au TPM on s’engage tous à gagner la Ligue des champions… »

Je rappelle aussi qu’en signant au TPM, tous les joueurs prennent un engagement ferme, celui de gagner la Ligue des Champions, avant de penser à la Ligue 1, et aussi l’obligation de battre Lupopo. On se le répète aux entraînements, c’est un engagement édicté par nous sans la moindre intervention du président.

On s’arme de ça pour placer le club au plus haut niveau africain. Tous les jeunes formés au club et ceux qui sont là, je leur dis que sans ces exploits, ils n’ont pas le droit de voir leurs noms inscrits dans l’histoire du TPM. Qu’ils ne soient pas pressés, travaillons ensemble pour laisser une empreinte. Pour que les supporteurs ne t’oublient pas, il faut gagner la Ligue des Champions.

Les jeunes ont hâte de partir, je leur conseille de suivre les orientations du président qui tient à voir ses joueurs s’épanouir ici et ailleurs. Surtout nous, les joueurs congolais, nous payons notre président en monnaie de singe. Le TPM n’est pas un club amateur. Nous sommes payés mensuellement, et comment celui qui n’aurait pas de contrat pourrait recevoir son salaire ? En allant toucher leur salaire ou les primes, ils ne savent pas sur quelle base ils reçoivent ça ? Pendant cette période de la COVID-19 qui prive le club de recettes, nous recevons régulièrement nos salaires.

En RDC par exemple, il y a des clubs qui ne paient plus les salaires depuis le mois de mars… Loin de moi l’idée de parler en mal de ces clubs. Mais nous sommes face à une réalité alors parlons-en. Le TPM s’acquitte de ses obligations contractuelles pendant que même en Europe, la pandémie n’a pas ménagé les grands clubs que nous supportons ici. comme le Real Madrid, Barcelone ou la Juventus…

Je le dis une dernière fois : jamais le président n’a dit à un joueur qu’il ne le libérera pas. J’ai maintenant 17 ans de présence au club, si vous me voyez toujours là, c’est parce que j’aime ce club.

Quels objectifs pour la saison 2020-2021 ?

Le TPM c’est ma maison. Je me charge d’interpeller mes coéquipiers dans ce sens. Trois ans maintenant qu’on fait du sur place en Ligue des Champions. La direction n’en peut plus, elle dépense beaucoup en terme de salaires et primes mais nous n’arrivons pas à atteindre l’objectif. C’est comme un père qui a en mare de voir son fils redoubler de classe pendant qu’il s’acquitte régulièrement du minerval et des autres charges. Il est temps de se remettre au travail pour gagner la Ligue des Champions.

TPMAZEMBE

A propos de La Rédaction

La Rédaction de Nyota Radio Télévision

Les Commentaires sont fermés.

Retourner au-dessus