Dernières nouvelles

Encore des morts: Qui est derrière les Bakata Katanga ?

Encore des morts inutiles – 11 au total, selon les chiffres officiels – dans le pogrom du Haut-Katanga où des jeunes exaltés sont conduits à commettre des tueries parmi la population civile. C’est à répétition que le grand Katanga se signale par ces actes terroristes au sein de la population civile dans cette partie du pays. Les « Bakata Katanga » ne sont pas une récente émanation ; ils opèrent ainsi depuis plus de dix ans sous la houlette de leur chef Gédéon Kyungu.

Pour avoir mené ces exactions, avec en sus, la tuerie des chefs coutumiers – dont la chair aurait été consommée – ce chef de guerre avait été appréhendé, puis emprisonné, avant de quitter la prison de manière rocambolesque. Pire, l’homme s’est vu gratifié d’une villa insolente où il menait sa vie aux frais du Trésor de l’Etat ! Plus récemment, Gédéon Kyungu s’était signalé avec la même expression en distribuant gratuitement la mort à Likasi, Kolwezi, Lubumbashi…La traque ordonnée par le chef de l’Etat Félix Tshisekedis’est soldée par un fiasco.

L’interrogation primordiale dans cette affaire est de savoir sous quelles aisselles de qui se retranche l’anthropophage du Katanga. Point n’est besoin de rappeler qu’à la suite de la précédente expression, et l’ordre lancé par Félix Tshisekedi, des députés de la province étaient montés au créneau pour innocenter le cannibale. D’où l’étiolement de la traque des militaires mis aux trousses du fugitif qui se manifeste encore aujourd’hui par la même formule : mort d’homme.

Les élus du grand Katanga seraient-ils réellement voués à la cause de leurs électeurs ? Difficile de comprendre la quintessence du soutien dont ils entourent Gédéon Kyungudont la main n’arrête de tuer les Katangais. On aurait bien voulu les voir défendre la cause de chaque Katangais empêtré dans des difficultés injustement lui imposées. On en veut pour preuve les démêlées subies par Jean Claude Muyambo, Moïse Katumbi et qui n’avaient vraisemblablement ému un seul membre du Regroupement des députés de la province.

Comment peut-on se liguer derrière un assassin et abandonner ceux qui se mettent derrière la bonne cause ?

LR

 

A propos de La Rédaction

La Rédaction de Nyota Radio Télévision

Les Commentaires sont fermés.

Retourner au-dessus