Dernières nouvelles

« Ensemble » de Kisangani à toute la RDC

C’est ce lundi 20 décembre 2021 que Ensemble pour la République » fait sa sortie officielle. Le président Moïse Katumbi Chapwe a fait personnellement le déplacement de la ville de Kisangani dans la Tshopo afin de présider cette cérémonie fort riche en signification. Des délégations, représentant toutes les provinces du pays, sont sur place depuis plus de trois jours, imprimant une nouvelle atmosphère à Kisangani. D’aucuns ont fait état d’une ville « tombée » en raison de l’effervescence de l’événement qui accapare l’attention et les conversations de tous les habitants de cette ville dite « martyr ».

Tout un symbole pour Ensemble pour la République. En effet, Kisangani, autrefois « ville martyr », a été rebaptisée « ville d’espoir » en raison de l’espoir resurgi de voir le Congo retrouver ses marques d’un pays en marche pour le développement. Oui, après les tumultes, consécutives aux deux dernières décennies de troubles, Moïse Katumbi a tenu à lancer un message d’espoir à l’ensemble du peuple congolais pour un Congo meilleur. Question d’être tous unis dans la pensée et surtout dans les actions.

Ensemble part ainsi de Kisangani pour couvrir l’ensemble des Congolais à travers le territoire national. Avec un seul mot d’ordre : ensemble, tout est possible ! Mais Kisangani est riche de signification dans l’histoire de la République Démocratique du Congo. Bastion du nationalisme, Kisangani a ouvert à plusieurs personnalités du pays la voie du pouvoir. C’est à partir de Kisangani que Patrice Emery Lumumba réalise des envolées qui ont conduit au triomphe de son parti, le Mouvement national congolais (MNC) au triomphe lors des premières élections législatives du pays.

Pour cette raison, ce ressortissant du loin Sankuru s’est retrouvé à la Primature, le premier Premier ministre du Congo indépendant. Une fois la ville de Kisangani tombée aux mains des rebelles, l’ancien président Mobutu avait laissé couler les larmes, convaincu d’avoir perdu le pouvoir. Il en sera ainsi avec l’arrivée des troupes AFDL à Kinshasa, plaçant Laurent-Désiré Kabila à la Magistrature suprême du pays.

La rébellion muleliste, les affrontements entre les armées ougandaise et rwandaise, en plein centre-ville, sont, entre autres, les événements qui font de Kisangani « ville martyr ». Un odieux souvenir dont on voudrait conjurer pour embrasser l’espoir d’un Congo aux lendemains qui chantent. C’est cet espoir que Moïse Katumbi a choisi de partager avec les Boyomais et, partant, l’ensemble des Congolais !

LR

A propos de La Rédaction

La Rédaction de Nyota Radio Télévision

Les Commentaires sont fermés.

Retourner au-dessus